BSL BANK : « Nous avons un rôle social à jouer ».

Avec ses prêts automobile et à l’habitat, la BSL BANK cherche avant tout à financer les « besoins essentiels » des Libanais malgré la conjoncture économique actuelle, affirme Elias Alouf, directeur général de la banque.

Quels sont vos derniers produits mis en place sur le marché ?

Nous avons dernièrement lancé un prêt à l’habitat en dollars sur dix, douze et quinze ans qui n’est pas subventionné par la Banque du Liban (BDL). En moins de deux semaines vous pouvez obtenir l’accord, l’argent est alors immédiatement disponible. Nous proposons un taux effectif global autour de 9%. Les taux d’intérêt varient de 4,58%, (sur dix ans) à 5,58% (sur 12 ans) et 6,58% (sur 15 ans), moyennant un paiement initial à la banque de 15% du prix de l’appartement. Nous avons aussi lancé un prêt automobile sur 5 ans, moyennant un paiement initial à la banque de 8% du prix de la voiture et un crédit de 75% du prix de la voiture à un taux d’intérêt de 0%, et un taux effectif global de près de 5%. Ces deux produits connaissent actuellement un grand succès.

Nous avons aussi lancé un programme de fidélité baptisé « Moment » qui a l’avantage de ne pas porter uniquement sur les cartes de crédit, mais récompense le client pour presque toutes ses transactions, comme le paiement de factures ou la réception de virements. De plus, les points n’expirent pas et peuvent être transférés à des membres de votre famille, à des amis ou encore à une association caritative. Ils peuvent enfin vous être remboursés en miles, auprès de 800 compagnies aériennes ou en nuits d’hôtel dans pas de moins 300 000 établissements, en location de voiture ou à travers un vaste catalogue de produits divers, livrés directement chez vous.

 

Quelle est votre stratégie pour pallier la baisse du pouvoir d’achat des Libanais ?

La BSL BANK tient à participer activement à l’économie du pays, y compris pendant les moments difficiles, en continuant d’octroyer des crédits. Notre objectif est d’être une banque proche des gens et nos produits s’adressent essentiellement à la classe moyenne. Nous aidons nos clients à acquérir des biens essentiels pour la vie courante, comme une maison ou une voiture. Nous finançons des véhicules familiaux compris entre 20 000 et 70 000 dollars. En revanche, nous n’octroyons pas de crédits pour ce que nous considérons comme plus superflu, des véhicules sportifs ou des voyages par exemple.
Nous avons un rôle social à jouer. Nous sommes là pour aider les gens tant qu’ils peuvent rembourser leurs dettes à réaliser leurs projets d’avenir.

 

Qu’en est-il des derniers services offerts par votre banque ?

Nous travaillons actuellement sur un projet de services à distance qui devrait voir le jour avant la fin de l’année. L’objectif est de permettre aux clients basés à l’étranger de pouvoir remplir leurs documents en ligne et de ne venir à la banque qu’une seule fois pour signer.

Nous proposons également un service en ligne à nos clients commerciaux pour qu’ils puissent ouvrir des lettres de crédit en remplissant une demande depuis chez eux sans avoir à se déplacer à la banque.

 

Les cartes de crédit ont-elle toujours la cote ?

Elles sont un moyen de paiement de plus en plus fréquent et les banques encouragent leur utilisation. Nous venons de mettre en place une nouvelle gamme de cartes en livres libanaises, en dollars et en euros. Nous proposons bien entendu toutes les cartes de crédit : la Classique, la Platinium, la Titanium et la Visa Infinite.
Le nombre de nos cartes a doublé entre 2017 et 2019. Nous avons connu une évolution très importante parce qu’on a commencé à un niveau qui est assez bas.

 

Comment la demande de la clientèle a-t-elle évolué ces dernières années ?

Les clients sont devenus à la fois très demandeurs et très connaisseurs. Avant de placer un dépôt ou d’emprunter, ils vous comparent à plusieurs autres banques. C’est une très bonne chose car à la BSL BANK nous jouons sur la transparence. De moins en moins de gens cherchent également à emprunter pour acquérir des produits de luxe.

 

Dans quelle mesure les produits et services bancaires contribuent-ils à la croissance de votre activité ?

Toute notre croissance bilancielle provient de notre activité de crédits qui ont augmenté de 11% en 2018, et de 20% en 2017, dans un contexte de baisse annuelle au Liban. Nous allons à contresens du marché. A l’heure où les banques limitent leurs créances, nous les augmentons à compte extrêmement rapide. Nous vendons surtout dans le détail qui a augmenté de 18% l’année dernière alors que le crédit commercial a lui haussé de 4,8%. 

Article extrait de L'Orient Le Jour, le 31 mai 2019.

about

BSL BANK
Are you interested in visiting: Home Now Loan